Concours de projets d’architecture ouvert à un degré, 2016
Maître de l’ouvrage: Ville de Genève, Département des constructions et de l’aménagement
Ingénieur civil: Weber + Broennimann AG, Bern
Architecte paysagiste: Bischoff Landschaftsarchitektur, Baden
Surface de plancher: 1’500 m2 SIA 416
Collaborateur: Michael Ulmer

Les découvertes sous le bastion de Saint-Antoine donnent un point de vue global sur l’évolution de la ville à travers toutes les époques, de l’époque romaine à l’époque moderne en passant par le Moyen-Âge. Le projet permet de repenser le lieu, de présenter les fouilles et relier le site et les musées voisins. Le bastion sera couvert par un élément en forme de couronne, dont la forme dérive des anciennes fortifications sous-jacentes. Des poutres en treillis en acier s’élancent au-dessus du site de fouilles. La hauteur statique requise permet de créer un grand espace protégé. Ses caractéristiques spatiales incitent à mettre en place divers types de mise en scène. Les manifestations pédagogiques classiques des musées peuvent profiter du côté «atelier» et des vastes espaces disponibles du lieu pour y puiser l’inspiration et trouver leurs façons d’utiliser l’espace. En dessous le site de fouilles peut être laissée tel qu’il se présente à l’issue des travaux actuels. Pour ce faire, les fouilles et les activités sont spatialement séparés l’un de l‘autre. Les découvertes archéologiques sont mises en scène, en coordination avec la visite guidée. Cette simplicité crée une véritable authenticité. Tout cela fait du bastion de Saint-Antoine un lieu très particulier et lui permet de jouer un rôle à part dans le paysage muséal de Genève.